Interview avec Stéfanie Delestré, l’élue de la Série Noire

Une sacrée personnalité, des idées tranchées et des choix affirmés, après diverses expériences éditoriales, Stéfanie Delestré prend la tête de la Série Noire. L’occasion pour nous de lui demander comment évoluera la mythique collection sous sa direction.

 

Stéfanie Delestré, quand on cherche sur Internet, on voit Le Poulpe, Albin Michel, une thèse, Sébastien Gendron… Pourriez-vous nous remettre tout ça dans l’ordre et nous dire quelques mots sur vous ?
J’aime pas trop l’ordre justement… c’est parfait dans ce sens-là, ou dans un autre… il y a un dictionnaire des personnages populaires de la littérature Stéfanie Delestréaussi, Shanghai express, la revue où tout a commencé, la réédition des Jean Meckert avec Hervé Delouche chez Joëlle Losfeld…

 

En tant que lectrice, c’est quoi, pour vous, la Série Noire ?
McCoy, Hammett, Chandler, Amila… des chefs d’œuvres mais aussi un paquet de nanars que tout le monde s’est empressé d’oublier pour ne garder en mémoire que la crème du roman noir. Du polar mais aussi Cosmix Banditos, Le lézard lubrique de Melancoly Cove, Quelque-chose pour le week-end… Ah non, celui-là il est chez Baleine !A.C. Weisbecker - Cosmix Banditos

En tant que directrice, quelle sera votre ligne éditoriale ?
Éclectique.

Votre arrivée va-t-elle provoquer des changements ? (maquette, fréquence de publication, que sais-je ?)
Une diminution du taux de testostérone dans le bureau, des couleurs chaudes sur les couvertures, une diminution du format parce que ce qui est petit est mignon…

Certains parlent de l’arrivée d’une femme à la Série Noire, comme une femme dans un milieu d’hommes, mais si on regarde le milieu de l’édition en France, il y a une multitude de femmes – et quelles femmes – Viviane Hamy, Liana Levi, Joëlle Losfeld, Anne-Marie Métailié… et la place nous manque pour les citer toutes… que cela vous inspire-t-il ?
Les femmes sont des hommes comme les autres ? Vous avez oublié Marie-Caroline Aubert…
Non, franchement, ça ne m’inspire rien de spécial. J’ose croire que ça n’est pas seulement pour l’effet d’annonce que j’ai été choisie, mais un peu quand même pour mes compétences et ma connaissance des auteurs et du genre. Demandez à mon patron !

On sait que lors d’un changement de direction, il y a encore des titres du précédent directeur, quels seront vos premiers titres et quand arrivent-ils ?
Jean-Bernard Pouy en janvier. Une nouveauté avec des vrais morceaux de Pouy dedans. Les autres, c’est secret…

Vous avez pris votre poste il y a peu et on se doute que vous avez lu cet été pour le travail, mais en dehors de ça, quels sont vos derniers livres marquants ?
La Compagnie, de Littell. Je sais, j’ai de la chance d’avoir tenu aussi longtemps sans le lire… et je ne l’ai pas encore terminé. Ce livre désorganise complètement mon programme de lecture « pro ». Et puis, pour le boulot, j’ai RE-lu le Comte de Monte-Cristo. J’avais très peur d’être déçue car c’est mon souvenir de lecture d’enfance le plus marquant. Eh bien je trouve ce roman définitivement FORMIDABLE !

Des choses à rajouter ?
Oui, je suis fière comme une paonne !

Pour aller plus loin

La Série Noire
Le Dictionnaire des personnages populaires de la littérature aux Éditions du Seuil
La réédition des romans de Jean Meckert aux Éditions Joëlle Losfeld
Le site de la revue Shangai Express